Fuse 1 et Form Cell : des outils de production à portée de main

digital factory hero

À The Digital Factory, Formlabs annonce aujourd'hui la mise sur le marché de deux gammes de produits, en développement depuis plusieurs années. Nous sommes ravis de vous présenter la Fuse 1, une imprimante 3D par frittage sélectif par laser (SLS), de qualité industrielle et fonctionnant en atelier, ainsi que Form Cell, notre solution pour automatiser l'impression 3D avec l'imprimante Form 2.

C'est un grand pas en avant pour Formlabs dans sa recherche de mettre des moyens de production à la portée du plus grand nombre d'entreprises.

La taille et le coût des équipements nécessaires à la création de produits sont devenus si élevés qu'ils se concentrent dans les mains de moins en moins de fabricants. Il est temps que cette situation évolue.

Comment pouvons-nous rendre à l'homme sa capacité à fabriquer les objets dont nous avons réellement besoin, plus près de l'endroit où ils sont conçus ? Comment pouvons-nous mettre à la portée d'un plus grand nombre de personnes une technologie trop coûteuse permettant de fabriquer des prototypes reproduisant très fidèlement des produits finis et produire ces mêmes produits ?

Où en est la fabrication additive ?

La fabrication additive est déjà largement utilisée dans de nombreuses applications, mais habituellement, les concepteurs et les ingénieurs ont recours à cette technologie pour réaliser un exemplaire de leurs prototypes et produire de petites séries  d'une, dix ou un millier de pièces.

L'impression 3D s'est avérée efficace pour des volumes de production plus importants dans un nombre limité de cas. Invisalign produit des aligneurs dentaires par dizaines de millions chaque année à l'aide d'imprimantes stéréolithographiques. Des dispositifs d'aide auditive sur mesure imprimés en 3D s'adaptent mieux anatomiquement et fonctionnent mieux que d'autres appareils existants.

Qu'est-ce qui empêche l'impression 3D d'être utilisée pour des applications à grand volume, même encore plus important ? Pourquoi cette technologie, utilisée pour produire des aides auditives sur mesure, ne sert pas aussi à produire des produits de consommation comme des écouteurs ?

Quel est l'avenir de l'impression 3D ?

Il existe deux barrières principales à l'expansion de l'impression 3D à plus d'applications : les matériaux et le coût par pièce. Nous pensons que bien plus d'exemples de production par impression 3D émergeraient si les fabricants pouvaient améliorer encore ces deux points.

Nous sommes fiers de faire partie d'un secteur qui n'arrête pas d'abaisser ces barrières et d'élargir la gamme de produits réalisables grâce à la fabrication additive. Si le secteur de l'impression 3D a stagné, ce n'est pas par manque de travail sur l'élaboration de nouveaux matériaux. C'est plutôt la seconde partie du puzzle qui n'avance pas : le coût par pièce.

Avant même d'avancer vraiment sur ce point, nous devons examiner les composantes de ce coût de fabrication par pièce et les faire baisser une par une.

coût de possession de l'équipement + coût des matériaux + coût de main d'œuvre

En lançant la Fuse 1 et Form Cell sur le marché, Formlabs s'attaque à tous les facteurs de l'équation du coût par pièce. La Fuse 1 baisse les coûts de possession de l'équipement pour le procédé de frittage sélectif par laser, technologie excessivement coûteuse utilisant un matériau à la fois solide et peu coûteux, le nylon. Form Cell s'attaque au coût de main d'œuvre, facteur souvent négligé, en automatisant les processus répétitifs de l'impression 3D de façon à réorienter les ressources vers des tâches plus créatives et effectives.

La Fuse 1 : la qualité industrielle SLS pour l'atelier

Formlabs a déjà fait de gros progrès sur le coût de possession de l'équipement : la Form 2, l'imprimante 3D stéréolithographique (SLA) en tête des ventes sur le marché, présente les mêmes capacités que d'autres systèmes bien plus onéreux.

Avec la Fuse 1, nous répétons pour le procédé de frittage sélectif par laser (SLS) ce que nous avons fait pour la SLA. Le SLS utilise un laser pour fusionner un matériau à l'état de poudre et produire des pièces solides en nylon.

Introduction à la Fuse 1 : la puissance industrielle du frittage sélectif par laser à l'atelier.

Le procédé SLS est une technique d'impression 3D couramment utilisée aujourd'hui pour produire de nombreux objets tels que des pièces de rechange de camions ou des vêtements sur mesure. Le nylon est très apprécié des ingénieurs parce qu'il est flexible et solide. Le procédé SLS présente aussi de grands avantages. Pendant l'impression, les pièces se trouvent suspendues au milieu d'un lit de poudre. Elles ne requièrent donc aucun support d'impression, ce qui ouvre de grandes possibilités pour la réalisation de pièces complexes, aux formes compliquées. Avec la Fuse 1, vous pouvez imprimer avec 50 % de poudre recyclée, ce qui permet de réduire le coût par pièce.

Le nylon est très apprécié des ingénieurs parce qu'il est solide, flexible et qu'il résiste bien à l'usure.

Le nylon est très apprécié des ingénieurs parce qu'il est solide, flexible et qu'il résiste bien à l'usure.

Cependant, jusqu'à maintenant, les imprimantes 3D SLS coûtaient trop cher pour la plupart des entreprises, le prix d'une seule machine dépassant 200 000 $ et son installation requérant un local dédié et une infrastructure spéciale. Toutes les pièces SLS utilisées aujourd'hui ont été imprimées par des prestataires de services ou sur des appareils commerciaux très coûteux, n'appartenant pas aux entreprises qui voulaient les produire.

Nous sommes heureux de mettre à disposition cette capacité industrielle du SLS dans votre atelier, grâce à la Fuse 1, à un premier prix de 12 099 €. Nous acceptons les premières réservations de Fuse 1 dès maintenant, sachant que les premières unités béta seront mises sur le marché fin 2017.

Fuse 1 : le procédé SLS entre à l'atelier

Form Cell : la solution Formlabs d'impression 3D automatisée

Les entreprises comme Invisalign, qui ont augmenté les volumes de production par impression 3D, ont pu le faire en grande partie parce qu'elles ont pu automatiser les phases les plus répétitives du processus d'impression 3D. Une imprimante 3D n'est pas une boite noire magique qui fabrique une pièce sortie de nulle part en appuyant sur un bouton, et bien peu a été fait pour baisser les coûts de main d'œuvre dans le domaine de l'impression 3D.

Nous avons pour cela élaboré Form Cell, une solution qui automatise l'impression 3D réalisée sur la Form 2, notre imprimante de bureau, dont la stabilité et la fiabilité ont été prouvées par des dizaines de millions de pièces imprimées dans le monde.

Introduction à Form Cell : production automatisée par impression 3D stéréolithographique (SLA) avec la Form 2.

Form Cell est une cellule évolutive d'imprimantes 3D, qui permet d'automatiser et de faire fonctionner en parallèle des processus répétitifs d'impression 3D, et de créer ainsi une véritable usine numérique travaillant toute la journée.

L'ensemble se compose de plusieurs rangées d'imprimantes 3D Form 2, d'une solution de traitement après impression et d'un dispositif industriel de portique robotisé. Il comporte également un logiciel qui optimise le planning d'impression et enfin, des paramètres d'API permettant de communiquer avec des systèmes industriels standard ou développés en interne. Le matériel composant Form Cell étant d'un coût abordable, le retour sur investissement se compte en mois, plutôt qu'en années.

Si votre entreprise peut tirer profit de l'automatisation de la fabrication de petits lots de produits, nous pouvons vous aider à trouver une solution de taille adéquate.

Form Cell : production automatisée par impression 3D

Un nouveau chapitre dans l'histoire de Formlabs

Le secteur de la fabrication a fait d'énormes avancées depuis la Révolution industrielle. Nous avons assisté à d'impressionnants progrès en efficacité et les avancées technologiques ont élargi le champ des possibles en dépassant bien des barrières et des frontières. Mais avec ces changements, la taille et le coût des équipements nécessaires à la création de produits sont devenus si élevés qu'ils se concentrent dans les mains de moins en moins de fabricants.

Grâce à la Fuse 1 et Form Cell, Formlabs élargit encore son marché de la fabrication et continue à favoriser, pour un nombre croissant d'entreprises, l'accès à des procédés industriels et professionnels, comme auparavant avec la Form 2 et la stéréolithographie.

En savoir plus : Fuse 1En savoir plus : Form Cell